La conversion : transformation de l’être intérieur

La saison de carême est une période dans l’année consacrée à la conversion. Celle de nos pensées, de nos désirs, de nos habitudes et de nos priorités. C’est un temps que nous mettons à part pour inviter le Saint-Esprit à œuvrer profondément en nous et à nous faire progresser vers une plus grande sanctification et ressemblance à Christ.



La poussière ne se fait plus aucun souci

C’est lors des moments d’arrêt, de silence et de réflexion que nous venons à bout de nous-mêmes. C’est là que nous voyons la futilité de nos prétextes, que nous réalisons la profondeur de notre besoin et que nous prenons la décision ferme de chercher de l’aide afin de guérir.



Une vie spirituelle intentionnelle

Si je te demandais de me dire ce qui est le plus important pour toi, que me répondrais-tu? Si je te demandais ensuite ce qui détermine le plus ton horaire, serait-ce la même chose?



Dieu ne t’a pas créé juste pour avoir un impact

Lorsque notre valeur provient de nos accomplissements, nous n’avons qu’une seule option : mieux performer.



Le monde à l’envers

Le Royaume de Dieu est un monde à l’envers. Il choque les idées reçues et terrasse les principes que l’on croyait inébranlables. Il nous force même à remettre en question la manière dont nous vivons notre foi.



Pourquoi est-ce si difficile de parler de la foi?

Le plus grand obstacle à notre mission de faire de toutes les nations des disciples, c’est nous.


Souvenir

Réapprendre à être pleinement présent

On a désespérément besoin de l’expérience complète de l’évangile qui touche corps et âme, tête et cœur. Pour cela, ça prend des croyants qui prennent conscience de leur entourage et qui choisissent de s’y enraciner profondément.



Dieu est-il réellement à l’œuvre?

Pourquoi étais-je si surprise de voir Dieu agir dans la vie de mon amie alors que je l’avais demandé à Dieu?



Mes attentes peu élevées envers mes voisins

Je ne pense pas activement de mal de mes voisins, mais je n’espère pas le meilleur d’eux. Mes suppositions suggèrent que les relations doivent être réciproques, c’est-à-dire que des comptes doivent être tenus et équilibrés, de peur que je devienne le bénéficiaire de trop de gentillesse et que je perde le privilège d’être le bon voisin.


«Les croyants devraient reconnaître leurs doutes et lutter avec ceux-ci... Il ne suffit plus de tenir à nos croyances seulement parce qu’on nous les a transmises.»


Timothy Keller

Pour nous soumettre une idée d'article sur la foi au service du bien commun, contactez-nous!

Écrivez pour Convergence Québec