Découvre la Bible avec des voix d'ici

Écouter le podcast

Articles


Le jeûne m’a changé

J’avais peine à croire, un vendredi matin, ces paroles de l'auteur Richard Foster au sujet du jeûne : « Trois à sept jours est un bon laps de temps [pour jeûner] et aura, en toute probabilité, une influence considérable sur la direction de ta vie. » ... Mais cela aurait été faux de dire que le jeûne ne m’avait jamais changé.



Prier les psaumes

Si, comme plusieurs l’ont déjà dit, les Psaumes sont « le livre de prières de Jésus », de quelle meilleure source pouvons-nous puiser afin d’augmenter notre vocabulaire de prière?



Acceptée

C’est la première fois que quelqu’un rit de mon histoire. J’ai souvent eu des silences, des paroles d’encouragement, voire d’exhortation, des soupirs… parfois des questions posées avec un ton craintif. Mais personne n’avait ri de mon histoire jusqu'à aujourd'hui.



Trouver la force de rester

Puisqu’on ne peut plus sortir physiquement, on fuit mentalement. On s’évade à travers différents divertissements ou le travail. Du moment que cela nous permet d’échapper à nos pensées. C’est pourquoi il est plus important que jamais de rester : rester chez soi pour protéger les personnes les plus vulnérables et aussi rester en silence dans la présence de Dieu.



Le Samedi saint

Il n’existe pas de meilleur moment pour venir à Dieu tel que nous sommes que le Samedi saint, la journée où par amour pour l’humanité, la Trinité s’exposa à la mort et au deuil.



La face cachée de la mort

En cette période d’incertitude, où des reportages bouleversants nous informent quotidiennement des taux d’infection et de mortalité dans les régions du monde ravagées par la COVID-19, la mort, ou tout au moins des stratégies pour l’éviter, occupe les pensées de tous. Mais ceci n’est pas entièrement négatif. En fait, une prise de conscience de notre mortalité peut être un don, si nous lui permettons de l’être.



Dieu souffre avec nous

La lamentation nous révèle le véritable visage de Dieu. La croix nous révèle l’amour divin comme une chose tangible. Aussitôt que nous tentons de déraciner la croix du sol dans lequel elle est plantée, nous perdons de vue le fait que la Trinité, depuis l’incarnation, comprend de manière viscérale ce que c’est de souffrir, d’être incompris, d’être sujet à l’injustice.



La Bible nous fait entendre un chant d’amour

Sans cette musique, « [n]otre vie spirituelle est réduite à une série de pas de danse, c’est-à-dire à des activités et à des comportements dépourvus de la puissance vivifiante et transformatrice de Dieu. Son désir n’est pas simplement de nous faire danser la danse, mais de nous faire entendre la musique de l’Évangile, de sorte que la danse (les comportements qui sont agréables à Dieu) en découle naturellement. »



La vulnérabilité par amour pour autrui

Toute discipline spirituelle existe dans le but de nous permettre de participer plus intimement à la vie avec Dieu — cette vie qui est un don qui ne pourra jamais être gagné ou mérité par quel effort que ce soit...



Être présent comme Dieu est présent

Dans tous ces lieux, Dieu est présent. Dans tous mes états, Dieu est présent. Bien que ce soit plus facile pour moi de penser à Dieu lorsque je suis dans un contexte qui m’encourage à reconnaître sa présence, je vais manquer la grande majorité des occasions qui me sont données de lui parler si je ne fais que m’attendre à ces moments pour me tourner vers lui.



Prendre une minute de chaque heure pour me rappeler de Dieu

Notre désir réel est de nous rappeler de la présence de Dieu à chaque instant. Mais l’effort de prendre une minute pour nous rappeler de Dieu est utile, parce qu’elle nous permet de réaliser la triste réalité du nombre d’heures que nous vivons chaque jour comme si Dieu n’y était pas.



Les pratiques spirituelles

Les moyens de grâce nous permettant d’expérimenter la transformation véritable.