Intégrisme, fondamentalisme et radicalisation

Quand est-ce que l’affirmation de nos convictions, qu’elles soient politiques, spirituelles, religieuses ou autres, nous amènent-elles à déshumaniser ceux qui sont différents de nous? De quoi parle-t-on lorsqu’on discute d’intégrisme religieux, de fondamentalisme et de radicalisation? Comment échapper aux enjeux psychologiques ou sociologiques pouvant nous induire à causer du mal à autrui au nom d’une vérité?