Les nouvelles fractures du milieu évangélique (Partie 1)

Dans cet épisode, nous aborderons la question de la transformation et de la fracturation du monde évangélique nord-américain. Des changements importants sont en train de s’opérer du point de vue religieux, ce que certains comparent aux repositionnements des mouvements puritains, revivalistes et fondamentalistes au tournant du 20e siècle aux É-U. Au regard de l’article “The Six Way Fracturing of Evangelicalism”, le milieu évangélique nord-américain subit un remaniement qui est ici divisé en six sous-mouvements: les néo-fondamentalistes (1), les évangéliques mainstream (2), néo-évangéliques (3), les post-évangéliques (4) et les dechurched (sortis de l’église) avec un peu de Jésus (5), et les déconvertis (6). Il semble qu’il y ait de plus en plus de difficultés pour ces groupes à communiquer entre eux. D’autre part, d’un point de vue individuel, le General Social Survey canadien de 2019 tend à pointer vers ce qu’on pourrait appeler un dé-dénominationnisme croissant: les individus tendent à s’identifier au milieu évangélique sans toutefois y participer régulièrement. Qu’est-ce que ces tendances à la fracturation et à l’affiliation sans engagement annoncent pour l’Église québécoise? Les frontières entre dénominations sont-elles toujours aussi imperméables qu’elles l’étaient à une certaine époque? Si oui, autour de quels enjeux ces frontières se forment-elles? De quelle manière pouvons-nous contribuer en tant que tribu particulière à l’unité dans l’Esprit?