Les versets sur l’amour que Dieu a pour nous


Pour clôturer le congrès Convergence du 16 mars dernier, Selene Lau nous a partagé des outils pratiques pour nous aider à nous rappeler de l’amour que Dieu a pour nous et de la valeur que nous avons à ses yeux. Pour ne pas que l’hospitalité ne devienne un autre fardeau sur nos épaules, l’amour et l’accueil que Dieu nous démontre doit motiver notre accueil des autres. Méditez sur ces versets et rappelez-vous que nous aimons, car il nous a aimé le premier.


Psaume 139. 13-16

Tu m’as fait ce que je suis,
et tu m’as tissé dans le ventre de ma mère.
Je te loue d’avoir fait de moi une créature aussi merveilleuse:
tu fais des merveilles, et je le reconnais bien.
Mon corps n’était pas caché à tes yeux
quand, dans le secret, je fus façonné
et tissé comme dans les profondeurs de la terre.
 Je n’étais encore qu’une masse informe, mais tu me voyais
et, dans ton registre, se trouvaient déjà inscrits
tous les jours que tu m’avais destinés
alors qu’aucun d’eux n’existait encore.

Éphésiens 2. 4-9

Mais Dieu est riche en bonté. Aussi, à cause du grand amour dont il nous a aimés, alors que nous étions morts à cause de nos fautes, il nous a fait revivre les uns et les autres avec Christ. – C’est par la grâce que vous êtes sauvés. – Par notre union avec Jésus-Christ, Dieu nous a ressuscités les uns et les autres et nous a fait siéger les uns et les autres dans le monde céleste. Il l’a fait afin de démontrer pour tous les âges à venir, l’extraordinaire richesse de sa grâce qu’il a manifestée en Jésus-Christ par sa bonté envers nous. Car c’est par grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Cela ne vient pas de vous, c’est un don de Dieu; ce n’est pas le fruit d’œuvres que vous auriez accomplies. Personne n’a donc de raison de se vanter.

Luc 12.6-7

Ne vend-on pas cinq moineaux pour deux sous? Et pourtant, Dieu prend soin de chacun d’eux. Bien plus: même les cheveux de votre tête sont comptés. N’ayez aucune crainte, car vous avez plus de valeur que toute une volée de moineaux

Romains 5.8

Mais voici comment Dieu nous montre l’amour qu’il a pour nous: alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

2 Corinthiens 12.9

Mais il m’a répondu: «Ma grâce te suffit, c’est dans la faiblesse que ma puissance se manifeste pleinement.» C’est pourquoi je me vanterai plutôt de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi.

Matthieu 6.25-34

C’est pourquoi je vous dis: ne vous inquiétez pas en vous demandant: «Qu’allons-nous manger ou boire? Avec quoi allons-nous nous habiller?» La vie ne vaut-elle pas bien plus que la nourriture? Et le corps ne vaut-il pas bien plus que les vêtements? Voyez ces oiseaux qui volent dans le ciel, ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’amassent pas de provisions dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. N’avez-vous pas bien plus de valeur qu’eux? D’ailleurs, qui de vous peut, à force d’inquiétude, prolonger son existence, ne serait-ce que de quelques instants? Quant aux vêtements, pourquoi vous inquiéter à leur sujet? Observez les lis sauvages! Ils poussent sans se fatiguer à tisser des vêtements. Pourtant, je vous l’assure, le roi Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’a jamais été aussi bien vêtu que l’un d’eux! Si Dieu habille ainsi cette petite plante des champs qui est là aujourd’hui et qui demain sera jetée au feu, à plus forte raison ne vous vêtira-t-il pas vous-mêmes? Ah, votre foi est bien petite! Ne vous inquiétez donc pas et ne dites pas: «Que mangerons-nous?» ou «Que boirons-nous?» ou «Avec quoi nous habillerons-nous?» Toutes ces choses, les païens s’en préoccupent sans cesse. Mais votre Père, qui est aux cieux, sait que vous en avez besoin. Faites donc du royaume de Dieu et de ce qui est juste à ses yeux votre préoccupation première, et toutes ces choses vous seront données en plus. Ne vous inquiétez pas pour le lendemain; le lendemain se souciera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.

Jean 3.16

Oui, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui placent leur confiance en lui échappent à la perdition et qu’ils aient la vie éternelle.

Romains 8.28

Nous savons en outre que Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui l’aiment, de ceux qui ont été appelés conformément au plan divin.

Hébreux 4.16

Approchons-nous donc du trône du Dieu de grâce avec une pleine assurance. Là, Dieu nous accordera sa bonté et nous donnera sa grâce pour que nous soyons secourus au bon moment.

Tite 3.4-7

Mais quand Dieu notre Sauveur a révélé sa bonté et son amour pour les hommes, il nous a sauvés. S’il l’a fait, ce n’est pas parce que nous avons accompli des actes conformes à ce qui est juste. Non. Il nous a sauvés parce qu’il a eu compassion de nous, en nous faisant passer par le bain purificateur de la nouvelle naissance, c’est-à-dire en nous renouvelant par le Saint-Esprit. Cet Esprit, il l’a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur. Il l’a fait pour que, déclarés justes par sa grâce, nous devenions héritiers, selon notre espérance de la vie éternelle.

1 Samuel 16.7

Mais l’Éternel lui dit: Ne te laisse pas impressionner par son apparence physique et sa taille imposante, car ce n’est pas lui que j’ai choisi. Je ne juge pas de la même manière que les hommes. L’homme ne voit que ce qui frappe les yeux, mais l’Éternel regarde au cœur.

Romains 5.6-8

En effet, au moment fixé par Dieu, alors que nous étions encore sans force, Christ est mort pour des pécheurs. A peine accepterait-on de mourir pour un juste; peut-être quelqu’un irait-il jusqu’à mourir pour le bien. Mais voici comment Dieu nous montre l’amour qu’il a pour nous: alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

Romains 8.1, 2

Maintenant donc, il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus-Christ. Car la loi de l’Esprit qui nous donne la vie dans l’union avec Jésus-Christ t’a libéré de la loi du péché et de la mort.

Jean 1.12

Maintenant donc, il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus-Christ. Car la loi de l’Esprit qui nous donne la vie dans l’union avec Jésus-Christ t’a libéré de la loi du péché et de la mort.

2 Peter 1.3

Par sa puissance, en effet, Dieu nous a donné tout ce qu’il faut pour vivre dans la piété, en nous faisant connaitre celui qui nous a appelés par la manifestation de sa propre gloire et l’intervention de sa force.

Genèse 1.27

Dieu créa les hommes de sorte qu’ils soient son image, oui, il les créa de sorte qu’ils soient l’image de Dieu. Il les créa homme et femme.

1 Jean 1.9

Si nous reconnaissons nos péchés, Dieu est fidèle et juste et, par conséquent, il nous pardonnera nos péchés et nous purifiera de tout le mal que nous avons commis.

Romains 8.32

 Lui qui n’a même pas épargné son propre Fils, mais l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnerait-il pas aussi tout avec lui?

Éphésiens 2.10

 Ce que nous sommes, nous le devons à Dieu; car par notre union avec Jésus-Christ, Dieu nous a créés pour une vie riche d’œuvres bonnes qu’il a préparées à l’avance afin que nous les accomplissions.

2 Corinthiens 5.17

Ainsi, si quelqu’un est uni à Christ, il appartient à une nouvelle création: les choses anciennes sont passées: voici, les choses nouvelles sont venues.

Sophonie 3.17

Car l’Éternel ton Dieu est au milieu de toi un guerrier qui te sauve. Il sera transporté de joie à ton sujet et il te renouvellera dans son amour pour toi. Oui, il sera dans l’allégresse à ton sujet et poussera des cris de joie

Ésaïe 41.10

Ne sois pas effrayé, car je suis avec toi; ne sois pas angoissé, car moi je suis ton Dieu. Je t’affermis, je viens à ton secours, pour sûr, je te soutiens de mon bras droit qui fait justice.

Éphésiens 3.20

A celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut réaliser bien au-delà de tout ce que nous demandons ou même pensons,

Romains 8.35

Qu’est-ce qui pourra nous arracher à l’amour de Christ? La détresse ou l’angoisse, la persécution, la faim, la misère, le danger ou l’épée?

Cantique des Cantiques 2.4

Il m’a conduite dans la maison du vin et il a déployé sur moi, l’étendard de l’amour.

Psaumes 62.2

Pour sûr, c’est à Dieu seul que, dans le calme, je me remets: mon salut vient de lui.

Ésaïe 49. 15-16

Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle nourrit? Cesse-t-elle d’aimer l’enfant qu’elle a conçu? Et même si les mères oubliaient leurs enfants, je ne t’oublierai pas!
Voici, je t’ai gravée dans le creux de mes mains, je pense constamment à tes remparts.

Psaumes 139.14

Je te loue d’avoir fait de moi une créature aussi merveilleuse: tu fais des merveilles,
et je le reconnais bien.

Jean 15.15

Je ne vous appelle plus serviteurs, parce qu’un serviteur n’est pas mis au courant des affaires de son maître. Je vous appelle mes amis, parce que je vous ai fait part de tout ce que j’ai appris de mon Père.

Psaumes 8.4-6

Quand je contemple le ciel que tes doigts ont façonné,
les étoiles et la lune que tes mains ont disposées,
je me dis: Qu’est-ce que l’homme, pour que tu en prennes soin,
et qu’est-ce qu’un être humain pour qu’à lui tu t’intéresses?
Pourtant, tu l’as fait de peu inférieur à Dieu,
tu l’as couronné de gloire et d’honneur.