Chaque moment présent est une éternité s’il est rempli de Dieu.

– Frank Laubach

La méditation pleine conscience est très populaire aujourd’hui. C’est normal. Nous avons de la difficulté, en tant que race humaine vivant en occident au début du 21e siècle, à vivre dans le moment présent et même à prendre conscience de ce qui se passe autour de nous. C’est un phénomène généralisé et plutôt rarement contesté, et de plus en plus de psychologues, de sociologues et de leaders spirituels élèvent la voix pour dénoncer la situation.

Nous pouvons attribuer la faute à la technologie, aux écrans de toutes sortes et à l’omniprésence de la connectivité Internet. Mais bien que les façons de se perdre dans le bruit ambiant se soient multipliées et aient évolué avec le temps, les racines de ce vice sont aussi anciennes que l’avènement de la conscience humaine. Depuis qu’il est possible pour les êtres humains de penser à l’avenir, ils tentent de contrôler leur avenir et expérimentent en conséquence l’anxiété et l’inquiétude par rapport à leur bien-être. Depuis que les êtres humains sont en mesure de comparer leurs possessions et leur popularité à ceux de leur prochain, ils sont envieux et déprimés par rapport à leur propre condition et en conséquence, ils éprouvent le stress de devoir se mesurer à la compétition.

Il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Si c’est le cas pour les vices des êtres humains, c’est tout aussi vrai pour les vertus. Cela va prendre plus qu’une pratique spirituelle pour remédier à un problème qui rend présentement difficile l’épanouissement d’une large partie de la population terrestre. C’est pourquoi nous allons continuer cette discussion sur plusieurs semaines et proposer un nombre important de pratiques pour nous aider à nous recentrer et nous rendre compte de la présence de Dieu autour de nous.


Prendre une minute de chaque heure pour me rappeler de Dieu

C’est une pratique qui requiert peu d’explication. Le titre dit presque tout. Mais voici quelques détails sur son origine. Frank Laubach était linguiste et missionnaire parmi un peuple musulman habitant les Philippines au début du 20e siècle. Il expérimenta un profond isolement à un certain moment de son ministère, et cette période difficile le poussa à se tourner vers Dieu pour trouver le réconfort dont son âme avait besoin. C’est à travers cette expérience qu’il développa une pratique toute simple qu’il intitula «Le jeu des minutes».*

Il commença par déterminer en lui-même de prendre une minute par heure pour se rappeler de la présence de Dieu et pour tourner toute son attention vers lui. Bien qu’il ne vit pas de changement immédiat, avant longtemps il commença non seulement à expérimenter une joie et un allégement de son fardeau émotionnel, mais également un changement dans son regard vers ceux qui l’entouraient.

Il vivait depuis un certain temps parmi ce peuple très différent de lui et jusque là, plutôt antagoniste à sa présence. Mais petit à petit, il aperçut son coeur s’ouvrir de plus en plus envers ce peuple. Il reconnut la beauté et les multiples aspects louables de leur culture et religion. Il vit ensuite les villageois commencer à s’ouvrir à lui et reconnaître ce qu’il avait de bien à leur apporter. Il put non seulement leur parler de l’espérance en Jésus, il créa aussi pour ce peuple illettré un programme d’apprentissage linguistique très accessible qui eut un impact positif majeur sur le développement de leur communauté.

Frank Laubach est un exemple, non seulement de résilience spirituelle, mais aussi d’action réfléchie, stratégique et efficace. La véritable spiritualité n’est pas détachée de la vie ordinaire, mais intimement reliée à celle-ci. C’est l’Esprit qui produit en nous le vouloir et le faire—par rapport à notre propre développement spirituel, et en lien avec le travail que nous accomplissons dans toutes les sphères de notre vie.


*On retrouve la description des expériences de Frank Laubach avec Dieu sur le champ missionnaire dans petit le recueil de ses lettres intitulé: «Letters of a Modern Mystic.»

La pratique


Prendre une minute de chaque heure pour me rappeler de Dieu

Si cela t’aide, tu peux mettre une alarme sur ton téléphone, une notification dans ton calendrier ou bien autre chose te servant de rappel. La minute est symbolique, puisque notre désir réel est de nous rappeler la présence de Dieu à chaque instant. Mais l’effort de prendre une minute pour nous rappeler Dieu est utile, parce qu’elle nous permet de réaliser la triste réalité du nombre d’heures que nous vivons chaque jour comme si Dieu n’y était pas. Il ne s’agit pas d’une obligation morale, mais d’une réponse d’amour à l’amour. Dieu est présent, te chérissant à chaque instant. Cette vérité est la réalité. Cette pratique, c’est pour toi l’occasion de prendre conscience de cette réalité et de jouir de moments d’intimité avec Dieu tout au long de ta journée.

Image par Joshua Earle.